Chiffres du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes

Les Chiffres Du Tourisme En Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’un patrimoine naturel, historique et culinaire qui attire chaque année une kyrielle de passionnés de nature, de randonneurs et de sportifs épris de sensations fortes. Elle compte, entre autres:

  • une légion de volcans en Auvergne;
  • Lyon (Rhône) baptisée « capitale de la gastronomie » depuis 1935; une réputation bien défendue par des chefs tels que les frères Trois Gros et Paul Bocuse;
  • le Mont blanc qui se dresse à 4808,73 mètres dans les Alpes. On l’appelle « toit de l’Europe » car c’est le plus haut sommet de l’Europe Occidentale.

Cette région s’avère une destination de prédilection pour les amateurs de paysages montagneux, de loisirs de plein air et cuisine ! Intéressons-nous aux chiffres du tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes.

Chiffres sur les touristes

Les touristes qui visitent cette région viennent aussi bien de la France Métropolitaine que de l’étranger. Les résidents français constituent le gros du contingent des touristes qui visitent la région chaque année.

Chiffres du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes
Avec une proportion de 22%, les 0-14 ans constituaient la catégorie la plus nombreuse des résidents français visiteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes en 2017.

En 2017, la clientèle française totalisait, à elle seule, 152,3 millions de nuitées. En termes de tranches d’âge, 15,8% de ces touristes avaient 65 ans ou plus. Les 50-64 ans représentaient 19,3%, tandis que les 35-49 ans représentaient 21,2%. Les 25-34 ans représentaient, quant à eux, 11,9% des visiteurs français, tandis que les 15-24 ans représentaient 9,9% du flot de touristes français.

Les couples représentaient 37% de la clientèle française, tandis les célibataires comptaient pour 27%. Les familles et les groupes comportant des enfants représentaient 26% des résidents français ayant visité la région en 2017. Les groupes sans enfants comptaient, quant à eux, pour 7% et les familles monoparentales représentaient 4% de la clientèle française.

Les touristes visitant la région Auvergne-Rhône-Alpes viennent majoritairement de ladite région (27,2%) et de l’Île-de-France (23,2%). La clientèle étrangère comptait 15,5 millions de nuitées, soit 27% de la clientèle totale. Le Royaume-Uni venait en tête en matière de nombre de touristes avec 1.210.395 nuitées. Viennent ensuite la Belgique (633.922 nuitées), puis la Suisse (601.855 nuitées).

Les hébergements

Les structures d’hébergement des touristes sont majoritairement des hébergements non marchands (58,3%). Les touristes avaient dépensé en moyenne 34€ pour cette forme d’hébergement. Les hébergements marchands représentent 41,7% et les clients ont dépensé en moyenne 100 € pour ce type d’hébergement.

33,7% des touristes qui visitent la région logent chez des parents, 14,4 % dorment dans une résidence secondaire et 21,2 % logent dans des locations, des gîtes ruraux ou des chambres d’hôtes. Seuls 6,2 % logent dans des hôtels. Les touristes ont déboursé en moyenne 140 € par nuitée dans les hôtels, 54 € dans les campings et 82 € dans les locations, gîtes ruraux et chambres d’hôtes.

Activités touristiques pratiquées en Auvergne-Rhône-Alpes

Les activités en pleine nature comptent pour 52% dans les séjours français, tandis que les activités culturelles comptent pour 47%. Dans les détails, 33% des touristes effectuent des visites urbaines, 31% pratiquent de la randonnée et 19% consacrent leur temps à la visite de marchés, foires et brocantes. 

11% des visiteurs vont à la découverte des aires protégées de l’Auvergne, tandis que 5% pratiquent du vélo et du VTT. La baignade et la plage comptent pour 9% des activités, alors que les festivals, les concerts, les théâtres et les manifestations culturelles représentent 7% de toutes les activités.

Infrastructures et attraits

Pour le tourisme fluvial, les visiteurs peuvent compter sur une flotte de 34 bateaux de promenade et 28 paquebots fluviaux. Les amateurs de VTT et de vélo peuvent se satisfaire de 4 grandes traversées VTT et de 12 véloroutes. La région Auvergne-Rhône-Alpes compte également 13.500 kilomètres de pistes pour les randonnées pédestres. 

La région compte également 173 stations de ski, 20.000 kilomètres balisés pour les sports équestres et 293 sites d’envol pour les activités aériennes. On y dénombre aussi 94 parcours de golfs. Pour le grand bonheur des amateurs de thermalisme, la région Auvergne-Rhône-Alpes compte 24 stations thermales et 25 thermes. 

Les amateurs de gastronomie peuvent se restaurer dans les 28.938 restaurants que comptent la région. Notons que 60% de ces restaurants sont des restaurants traditionnels. Les fins gourmets trouveront également leur bonheur dans les 79 appellations d’origine protégées et d’origine contrôlées typiques de la région. On y dénombre notamment 21 fromages et 43 grands vins.

Emplois générés par le tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes

En 2016, le secteur touristique a généré 159.400 emplois salariés. 49% de ces emplois avaient été générés par les restaurants et débits de boissons. Les hébergements touristiques marchands comptaient pour 21% de ces emplois salariés, tandis que les services de transport non urbain comptaient pour 16%. Ils sont suivis par les autres services caractéristiques (10%), puis par les services des voyagistes et agences de voyage (4%).

Retombées financières

La consommation touristique en 2016 était de 19,7 milliards d’euros, soit 8% du PIB de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans les stations de montagne, un touriste dépense en moyenne 55 € par jour en été et 91€ par jour en hiver. En moyenne montagne, ces dépenses sont respectivement de 44 et 41 €. En zone urbaine, un touriste dépense en moyenne 49 € par jour, tandis qu’en zone rurale, cette dépense est de 40 € en moyenne par jour. Dans les stations thermales, un touriste dépense en moyenne 59 € par jour.

En 2016, les acteurs du tourisme ont investi 1,4 millions d’euros. Les résidences secondaire constituaient la plus grosse part avec 39%, suivi par les hôtels (19 %) et les remontées mécaniques (17 %). 11 % de ces investissements étaient constitués par les résidences de tourisme. 

La Savoie venait en tête des investissements avec 435,9 millions d’euros. Elle est suivie par la Haute Savoie (318,4 millions d’euros), l’Isère (156,2 millions d’euros) et le Rhône (101,2 millions d’euros). On a ensuite le Puy de Dôme (97,6 millions d’euros), l’Ardèche (72,7 millions d’euros) et la Drôme (47,5 millions d’euros). Viennent ensuite le Cantal (41,9 millions d’euros), l’Ain (40,9 millions d’euros), la Haute Loire (38,3 millions d’euros), l’Allier et la Loire (32,1 millions d’euros).

Ski en Auvergne-Rhône-Alpes
Avec 38 millions de journées skieurs, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la première destination européenne pour le ski.

Performances du tourisme dans la région

L’Auvergne est l’une des destinations touristiques les plus prisées de l’Hexagone. Avec 38 millions de journées skieurs, elle est la première destination européenne pour le ski. La région est également classée première en ce qui concerne la taille du domaine skiable. 

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la quatrième ville européenne comptant le plus de restaurants étoilés. Elle s’avère la région européenne qui compte le plus de casinos et la cinquième région européenne en termes de nombre de lits en hébergements marchands. Elle est classée 9ème en ce qui concerne les nuitées touristiques dans les hébergements touristiques marchands.